Vallée de Landmannalaugar

Les manifestations volcaniques ont taillé une riche collection de paysages à Landmannalaugar, au sein de la réserve naturelle de Fjallabak. C’est un site populaire à l’intérieur des hautes terres du Sud, un lieu d’évasion fait de montagnes colorées et lacs bleus, de sources chaudes et champs de lave. À visiter absolument.

Histoire

Des lieux comme Landmannalaugar, on n’en recense pas beaucoup. Le massif est tout simplement remarquable, aussi bien d’un point de vue esthétique que géologique. Et c’est non loin des étendues de lave séchée de Laugahraun, formées à la suite d’une éruption en 1477, qu’il s’est lui-même façonné des montagnes de rhyolite déposées par le vent. Cette roche effusive, équivalente du granite émet un spectre de couleurs éclatantes qui ont donné sa teinte multicolore à Landmannalaugar.

Historiquement, ce sont les sources chaudes naturelles qui ont tout d’abord fait la réputation de Landmannalaugar, d’où son appellation « piscines du peuple ». Depuis longtemps, les voyageurs épuisés s’y arrêtaient pour se reposer et profiter des bienfaits des eaux géothermiques.

Aujourd’hui

Landmannalaugar, seconde plus grande zone géothermique de l’Islande, propose un véritable terrain de jeu aux randonneurs. Les circuits sont variés et ponctués de sources thermales où soulager vos muscles endoloris après une journée de marche. Le trek de Laugavegurinn, dont Landmannalaugar est le point de départ officiel, demeure l’activité la plus prisée. Évidemment, des excursions plus courtes sont accessibles sur place et autour ; et vous serez heureux de savoir que, si vous choisissez de rester, le site est plus calme le soir. Dans les collines qui surplombent la base, vous serez bien tranquille pour vous ressourcer à la fin de la journée.

À Landmannalaugar, on marche !

Une journée de randonnée à Landmannalaugar se planifie afin de profiter pleinement des atouts du massif. La cabane d’information met à la disposition des voyageurs une carte détaillée des circuits disponibles. Parmi les itinéraires possibles, vous avez :

  • L’ascension vers le sommet de Blahnjukur surnommé le « pic bleu », à l’est de la vallée (1h)
  • Le circuit à travers la Laugahraun jusqu’au mont Brennisteinsalda au sud (2h)
  • La randonnée à travers le labyrinthe de lave de la Laugahraun (3h)
  • La boucle jusqu’au lac volcanique de Ljotipollur (4h).

Il existe des visites guidées pour mieux cerner les spécificités du massif. À partir du mois de juillet à la mi-août, les fermes équestres établies dans les plaines voisines de Hella organisent des randonnées à cheval dans la zone de Landmannalaugar. Il s’agit généralement de voyages longs où ténacité et bonne condition physique sont de rigueur. À vous de choisir !

Des sources chaudes à deux pas seulement

Au départ de la cabane d’information de Landmannalaugar, une promenade en bois vous mène au bout de 200 m, à une rivière fumante et à un bassin très apprécié des baigneurs. La piscine naturelle est desservie par un mélange d’eau chaude et froide cheminant sous la Laugahraun, ce qui offre d’excellentes conditions pour un bain revitalisant. La température des eaux varie de 36 à 40 °C.

Toutes les commodités pour un agréable séjour

Le camp de base de Landmannalaugar a été doté de multiples installations afin de faciliter le séjour des visiteurs. Au centre de la station, une grande cabane de montagne appartenant à l’association islandaise du tourisme « Ferðafélag Íslands » fait office d’hébergement. Le rez-de-chaussée se compose d’un dortoir avec des lits superposés, une grande pièce à vivre, une cuisine équipée et une cabine de rangement. Trois cabines de couchage supplémentaires sont disponibles à l’étage, en plus d’un petit grenier.

Autour du lodge, un vaste espace de camping a été créé et peut accueillir plus d’une centaine de tentes. Cependant, on vous prévient, le sol caillouteux peut rendre l’installation compliquée. Une cuisine ouverte et un espace repas sont accessibles aux campeurs. Les sanitaires ont été aménagés dans un bâtiment à proximité.

Climat

Landmannalaugar expose toute sa magnificence en été, lorsque les vallées et montagnes se parent de leurs couleurs vibrantes et que les plans d’eau scintillent d’un bleu éthéré. Vers la fin du mois de juin et à septembre, avec des températures situées entre 5 et 12°C, les conditions sont bonnes pour visiter Landmannalaugar.

Le massif ne manque pas pour autant de charme en hiver, quoique le secteur ne soit pas accessible au grand public. En effet, seules les jeeps modifiées et les motoneiges sont aptes à traverser les Highlands islandais à cette période de l’année. En hiver, le temps semble s’arrêter à Landmannalaugar. À la lisière des montagnes couvertes de neige, la base est souvent déserte. Les hébergements restent néanmoins ouverts aux plus audacieux. Bien entendu, la piscine thermale est fonctionnelle.

Si vous n’aimez pas la foule et que vous souhaitez profiter au maximum de la tranquillité des hauts-plateaux, programmez votre voyage à Landmannalaugar en hiver. D’autant plus que les aurores boréales sont fréquentes à ce moment. La température pouvant descendre à -20°C, n’oubliez pas d’apporter des vêtements chauds.

Comment y aller ?

Landmannalaugar se situe à trois heures de route environ de la capitale Reykjavík, sans compter les arrêts judicieux qu’on pourrait s’accorder pour profiter du paysage. Il existe différents itinéraires pour rejoindre le site :

La F208 Nord :

C’est l’itinéraire le plus simple pour arriver à Landmannalaugar. Au départ de Reykjavik, empruntez la route 1 après Selfoss. Virez ensuite sur la 30, puis la 32. Vous bifurquez ensuite sur la 26 qui rejoint la route 208 qui dessert le massif. Attention, les voitures classiques ne sont pas adaptées aux routes F en Islande. Procurez-vous un véhicule de type 4x4 et dans le meilleur des cas, faites appel à un conducteur expérimenté pour voyager en toute sérénité.

La F225

La F225 est connue comme l’une des plus belles routes de l’Islande. C’est une piste très technique avec plusieurs passages à gué de 25 à 40 cm de profondeur. Mais méfiez-vous, car les débits varient énormément, tout comme le temps en Islande.

La F208 Sud

Moins fréquentée, mais tout aussi belle, la F208 Sud s’adresse aux plus téméraires en raison de son énorme complexité. Comme pour la piste F225, un conducteur expérimenté est vivement recommandé.

Rejoindre Landmannalaugar en bus

Si vous n’avez pas le cœur à braver les routes du Sud, il existe des bus qui passent par Landmannalaugar. Le service n’est toutefois accessible qu’à partir de la mi-juin à la mi-septembre.

1 photo

Bonjour

Je suis Matta de "Fjallabak ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(354) 511 3070