Sentier de randonnée de Laugavegur

National Geographic a classé ce sentier reliant Landmannalaugar à Þórsmörk parmi les plus beaux parcours du monde. Le chemin de Laugavegur ouvre un monde de contrastes, depuis des montagnes colorées de rhyolite vers une belle vallée boisée. Champs de lave obsidienne, sources chaudes, lacs et un désert de sable noir vous attendent au tournant !

Histoire

Le circuit de randonnée le plus populaire d’Islande a reçu son nom il y a une trentaine d’années. Laugavegur ou Laugavegurinn signifie « la route des sources chaudes », en raison de l’activité géothermique omniprésente tout au long du parcours. Sur une distance de 55 km au départ du massif de Landmannalaugar, le sentier serpente à travers une succession de paysages préservés et s’achève dans la vallée de Þórsmörk. Un ultra marathon y a lieu tous les ans en juillet depuis 1997 pour les trekkeurs confirmés.

Randonnée de Landmannalaugar

La randonnée de Landmannalaugar (55 km) à Þórsmörk, l’ultime défi pour les marcheurs en Islande, se couvre en deux à cinq jours. Ici, le tableau naturel se transforme de mille façons alors que vous avancez le long du sentier. L’activité géothermique intense fait que la terre soit fumante sur une grande partie du chemin. Les montagnes multicolores s’alternent alors avec les rivières et les grands glaciers, avant de laisser place à une végétation luxuriante dans la réserve naturelle de Þórsmörk.

Le sentier de Laugavegur a été doté d’une infrastructure solide. Des huttes ont été placées de manière stratégique le long du parcours en zigzag. Cependant, il vous faut réserver des mois à l’avance si vous envisagez d’y séjourner. D’autre part, des espaces aménagés sont à la disposition des campeurs, sans qu’il n’y ait besoin de faire une réservation.

Le Laugavegur path en détail

De Landmannalaugar à Hrafntinnusker

La première étape de la randonnée consiste à gravir les étendues de lave de Laugahraun. Passé le champ, vous atteignez les premières sources thermales. Vous cheminez ensuite sur un passage à la lisière du sommet rhyolitique de la Brennisteinsalda, puis traversez un plateau pour arriver dans le site géothermique de Storihver. D’autres sources chaudes se nichent dans les environs. Enfin, vous traversez une zone de brouillard au cœur des masses d’obsidiennes jusqu’à Hrafntinnusker. En plus de la visibilité réduite, la couleur noire du sol et sa propriété sablonneuse peuvent rendre cette portion de la randonnée un brin difficile à franchir. Des piquets positionnés tous les dix mètres servent de repères.

De Hrafntinnusker à Álftavatn

Au départ de Hrafntinnusker, vous entreprenez une longue marche à travers un plateau de sable et de neige, où la roche revêt une panoplie de couleurs (rouge, bleutée, noire, etc.). Plusieurs ponts de neige ponctuent le chemin, vous permettant de passer au-dessus des fossés creusés par les cours d’eau. Vous continuez par une courte montée, mais abrupte, au bout de laquelle vous obtiendrez une vue dégagée sur le plateau précédent et les montagnes de rhyolite. De là, vous avez la possibilité d’escalader un sommet voisin. Le sentier longe un cours d’eau s’écoulant entre glace et sources chaudes, et vous conduit à un point de vue sur Álftavatn, votre destination du jour, en contrebas. Sur la descente finale, vous devez passer un gué pour arriver à Álftavatn.

De Álftavatn à Emstrur

Le périple commence par deux passages à gué au cœur d’une vallée verdoyante. Vous passez ensuite par la ferme de Hvanngil où, si le cœur vous en dit, vous pourrez prendre un thé pour vous réchauffer. Quelques kilomètres plus loin, vous pénétrez dans la zone de lave de Hvannagilshraun. Vous devez à nouveau franchir un gué, passé lequel vous arriverez dans une plaine de sable glaciaire appelée « sandur ». Vous traversez la rivière Innri-Emstruá via un pont au-dessus d’une cascade. Enfin, vous randonnez dans la plaine de sable de Mælifellsandur ; Emstrur n’est plus très loin.

De Emstrur à Þórsmörk

Vous débutez la randonnée par une descente vers la rivière Fremri-Emstruá que vous franchissez via un pont. Un peu plus loin, l’itinéraire passe à proximité du fleuve Markarfljót. Vous pénétrez ensuite dans une zone désertique. Le chemin relativement plat aboutit dans un site beaucoup plus verdoyant et fleuri, au point de rencontre du Markarfljót d’un de ses affluents. Une fois de plus, un pont vous permettra de passer. Vient alors une étape difficile du parcours : vous êtes amené à traverser un large gué pour atteindre un des plus beaux écrins forestiers d’Islande. Le parcours se termine dans la vallée glaciaire de Þórsmörk.

De Þórsmörk à Skógar

L'éruption volcanique de l'Eyjafjallajökull en 2010 a largement affecté le sentier. Mais des travaux de réhabilitations ont eu lieu depuis. Pour cette dernière partie de la randonnée de Laugavegur, vous commencez par une ascension difficile, surtout en hiver à cause de la neige et du froid. La montée vous permet toutefois d’apprécier une belle variété de paysages, allant d’une végétation luxuriante à des sites volcaniques et arides jusqu’à la zone glaciaire entre Eyjafjallajökull et Myrdalsjökull. Passé le col, vous entamez une longue descente en direction de Skógar, en longeant plusieurs torrents desservant quelques chutes d’eau.

Infos pratiques

Comment y aller ?

En été, le trajet jusqu’à Landmannalaugar peut se faire en jeep 4x4, suivant la F208 ou la F225. Pareillement, seuls les 4x4 sont aptes à traverser la F249 qui mène à Þórsmörk. L’ouverture de ces routes dépend entièrement de la décision de l’Icelandic Road Authority, en fonction du taux d’enneigement et l’état des pistes après l’hiver. D’un autre côté, si vous choisissez de faire la randonnée dans le sens inverse, Skógar est accessible à toutes les types de véhicules toute l’année.

Il existe plusieurs compagnies de bus qui desservent Landmannalaugar et Þórsmörk. Les arrêts se trouvent juste en face des campings et des cabanes. L’aller-retour en bus entre Landmannalaugar et Þórsmörk coûte environ 14 000 Kr par personne. Grâce au « Hiking Passport » délivré par la compagnie Reykjavik Excursion, vous avez la possibilité d’effectuer deux trajets entre Reykjavik, Skógar, Þórsmörk et Landmannalaugar.

Des bus font la navette chaque jour entre les refuges de Álftavatn, Hvanngil et Þórsmörk.

Quand visiter ?

Le sentier de Laugavegur est accessible à partir de la fin du mois de juin jusqu’à la mi-septembre. Les pistes entre Landmannalaugar ou Þórsmörk ne sont relativement praticables qu’à cette période de l’année. Une fois sur place, il est assez compliqué d’anticiper les changements du temps, vu que la météo est très aléatoire en Islande. Soleil et pluie peuvent s’alterner en l’espace d’une heure. Avant d’entamer chaque étape de votre trek, renseignez-vous auprès des refuges afin d’avoir les prévisions météorologiques pour les jours à venir.

1 photo

Bonjour

Je suis Matta de "Fjallabak ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(354) 511 3070