Landmannahellir

La montagne Hellisfjall domine cette petite grotte sise en plein cœur des Highlands islandais, dans la zone d’influence du puissant volcan Hekla. Longtemps adopté comme un lieu de repos sur l'ancien col de Dómadalur par les éleveurs de moutons, Landmannahellir demeure un endroit paisible où il fait bon se déconnecter.

Histoire

Dans les hautes terres islandaises, Landmannahellir sert depuis maintes années de refuge aux éleveurs de moutons lors de la saison des pâturages. Le livre « Sunnlenskar byggðir V » décrit le lieu comme une étable rustique pouvant contenir 70 à 80 chevaux dans les temps anciens. Une petite grotte latérale était utilisée comme un dortoir de fortune par les voyageurs, avant qu’un chalet ne soit construit à proximité du site en 1907. D’autres cabanes et installations virent progressivement le jour au fil des décennies, sans pour autant retirer au domaine son authenticité.

Landmannahellir respire une ambiance hors du temps, parfois mystique. Des bergers affirment même que l’endroit serait hanté. Parmi les fantômes errant sur place figureraient celui de Starkaður de Stóruvöllum à Bárðardal, décédé à la suite d’une chute de pierre dans les pâturages de Gnjúpverja, et Egill qui mourut dans les terres volcaniques de Loðmundur.

La grotte de Landmannahellir aujourd’hui

La grotte de Landmannahellir semble avoir rétréci avec le temps. Elle fait aujourd’hui environ 14 m de long sur 8 m de large, avec une hauteur sous plafond de 4 m. Certaines installations autour du site ont préservé leur fonction principale qui est de servir d’abri aux éleveurs en automne. D’autres ont été réaménagées en gîtes d’étape ou en huttes pour accueillir les randonneurs et les cavaliers en été.

Dorénavant, le lieu est accessible aussi bien aux familles qu’aux groupes spéciaux le temps d’un séjour de repos lors de leur épopée dans les Highlands. L’ensemble des cottages peut héberger à peu près une centaine de personnes. Les logements chauffés pour la plupart, comportent un espace-nuit équipé de sacs de couchage/lits simples ou doubles, un coin-cuisine et des sanitaires avec eau courante. Un camping a également été créé à proximité. Vous y trouverez un emplacement pour les camping-cars et les camionnettes, ainsi qu’un coin-barbecue. Pour ceux qui voyagent à cheval, le domaine compte trois clôtures, une étable pouvant accueillir une quarantaine de chevaux et bien entendu du foin.

Que faire à Landmannahellir

Sur place et aux alentours de Landmannahellir, les loisirs sont à votre portée :

Partir en randonnée

Au départ de Landmannahellir, plusieurs excursions s’offrent à vous. Sans aller loin, vous pouvez par exemple, partir à la recherche des grottes cachées. Loðmundur offre également une belle aventure. Le circuit en partie balisé prend environ 5 h de marche aller-retour en réalisant une boucle. Une fois sur les hauteurs, vous aurez une vue à 360° marquée par Landmannalaugar, le grand lac Þórisvatn et le glacier Myrdalsjökull. Autre itinéraire possible, la randonnée vers Lambafitjahraun vous fera découvrir un vaste champ de lave. Les marcheurs les plus téméraires quant à eux se laisseront tenter par l’ascension vers les sommets déchirés de Sáta.

Photographier les contrastes de la nature

Landmannahellir est un excellent spot de photographie pour les amoureux d’espace et de nature. L’appareil en main, partez à la conquête des paysages authentiques de la région, depuis la grotte mystique aux sommets déchiquetés des montagnes environnantes, en passant par les étendues de terre volcanique, les plaines et les glaciers.

S’adonner à la pêche à la truite

La zone autour du site de Landmannahellir, notamment au sud de Tungnaá compte un bon nombre de lacs de montagne : Löðmundarvatn, Frostastaðavatn, Dómadalsvatn ou encore Ljótipollur. Vous pouvez demander un permis de pêche auprès des responsables du domaine à la réservation d’une hutte ou d’un espace de camping. Certaines boutiques à Landmannalaugar octroient également une licence si vous passez dans la localité. Au retour de votre escapade, n’oubliez pas de donner aux gardiens de Landmannahellir un rapport de pêche ou bien de le déposer dans la boîte aux lettres installée au carrefour de Ljotipollur.

Faire plus ample connaissance avec les bergers islandais

Profitez de votre halte à Landmannahellir pour découvrir le quotidien des bergers islandais. Avec l’accord des responsables, il est populaire sur place de faire la fête dans l’ancienne hutte des éleveurs de moutons. Saisissez l’occasion pour apprendre davantage sur la culture locale, goûtez à la cuisine du terroir, etc. À la tombée de la nuit, vivez des moments de frissons avec les conteurs locaux…

Se déconnecter…

Landmannahellir est avant toute chose une halte de repos. Le silence et l’environnement autour invitent pleinement à la retraite, à la méditation, etc. Que ce soit dans une hutte, dans un coin de la montagne ou bien au cœur de la plaine, faites fi de vos soucis et ressourcez-vous.

Comment y aller ?

Pour arriver à Landmannahellir, la route la plus prisée est la piste F225 en direction du massif de Landmannalaugar. Celle-ci n’est praticable qu’en 4x4 et il faut être un conducteur expérimenté pour pouvoir la dompter. La piste chemine à travers une belle collection de paysages. Passez la zone noire à l’approche du volcan Hekla, vous traversez une steppe herbeuse jusqu’au refuge de Landmannahellir. En continuant, vous verrez défiler des reliefs et des champs de lave polychromes qui indiquent que Landmannalaugar n’est plus très loin.

Il est tout à fait possible de rejoindre Landmannahellir depuis l’autoroute n°1. Pour cela, il vous suffit de bifurquer sur la route n°26. Au bout d’une cinquantaine de kilomètres, vous arrivez à Dómadalsleið. De là, il vous reste environ 30 km de route pour atteindre le site de Landmannahellir.

Quand visiter Landmannahellir ?

Le domaine de Landmannahellir est accessible de mi-juin à début septembre.

Prix d’entrée

Landmannahellir est aujourd’hui un domaine privé, appartenant à des particuliers qui disposent d’un droit de pâturage commun dans la région. Il en est de même pour la cabane située à l’est de Stóri-Kýllingur. En ce sens, les tarifs d’hébergement, taxe de séjour non comprise, se déclinent comme suit :

  • Hébergement en sac de couchage : 6 100 Kr par adulte ; 3 150 Kr pour les enfants de 7 à 15 ans ; gratuit pour les enfants de moins de 6 ans
  • Camping : 1 600 Kr par adulte ; gratuit pour les enfants de moins de 12 ans
  • Douche : 500 Kr
3 photos

Bonjour

Je suis Matta de "Fjallabak ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(354) 511 3070