Le climat en Islande

Le climat en Islande

Les conditions météos rudes dans le cercle polaire arctique, en plein cœur de la mer Atlantique Nord, auraient pu rendre la vie particulièrement dure en Islande. Heureusement, le courant marin Gulf Stream adoucit les températures, surtout sur les côtes. L’intérieur de l’île quant à lui encaisse toujours un climat sévère.

Les généralités sur le climat en Islande

Le littoral islandais hérite d’un climat océanique tempéré de type Dfc sur la carte de Koppen. Les Highlands connaissent des conditions météos de type Toundra et continental. Certaines régions proches des glaciers subissent un climat presque polaire. Ce qui caractérise le temps en Islande peu importe la saison, c’est sa fraîcheur : la température dépasse rarement les 15°C. Cela dit, le climat se révèle énormément instable à cause du courant chaud d’Irminger et du courant froid du Groenland, en plus de la situation de l’île à la proie des vents polaires de l’océan Atlantique et de l’Arctique. Les précipitations y sont plutôt abondantes sur l’année, entrainant souvent des tempêtes. De ce fait, il faut toujours s’apprêter à un changement de temps au court d’une journée.

Température

La température fait partie des principaux soucis des touristes lorsqu’ils envisagent de préparer un séjour en Islande. Le temps est frais, même en été, avec rarement plus de 15 °C. Durant la période d’hiver, surtout sur les côtes, on enregistre une température moyenne de -2 °C. En revanche à l’intérieur des terres, le froid peut descendre à plus de -10°C à certains moments de l’année. Au cours d’une même journée, les variations de températures sont peu importantes, mais il vaut toujours mieux se munir d’un vêtement chaud.

Au nord de l’île, Akureyri fait partie des villes subissant les températures les plus froides. Ces dernières s’avèrent être plus douces dans la partie sud. En été, il est possible que les températures grimpent à plus de 20 °C dans les fjords du Nord et de l’Est.

Précipitations

L’Islande se situe près de l’une des plus basses régions de pression du monde, dans une zone souvent à l’origine des grandes dépressions affectant l’Europe. Les vents et les précipitations circulent beaucoup. Sur l’année, le pays encaisse des précipitations plutôt abondantes, et plus particulièrement dans le sud et dans les fjords du Nord-ouest, dans la région des glaciers comme Vatnajökull, Langjökull ou encore Eyjafjallajökull.

D’autres territoires revêtent un environnement steppique, notamment dans les plateaux au nord de la calotte glaciaire de Vatnajökull qui  reçoivent en moyenne 500 mm de précipitations par an. Ce phénomène est en partie dû au vent de type foehn.

En ce qui concerne la capitale, Reykjavik reçoit environ 150 jours de pluie et neige, environ 800 mm de précipitations par an. La ville d’Akureyri traverse seulement 150 jours et 490 mm de précipitations. Ces dernières sont nettement plus impressionnantes dans la commune de Vik í Myrdal au sud de l’île.

Les précipitations en hiver se manifestent sous la forme de neige, mélangée à de la pluie sur les côtes. Les grands orages se produisent surtout à la fin de l’été.

Vents

A cause des dépressions qui s’abattent sur l’île et ses environs, des vents violents balaient quasi quotidiennement le territoire islandais. Ceux-ci sont particulièrement importants dans les parties est et nord-est, ouest et nord-ouest. Bien entendu, les phénomènes venteux varient selon le relief et l’altitude. En hiver comme en été, elles peuvent accompagner de violentes tempêtes. Les Islandais ont recours à huit dénominations pour mesurer leur force, de logn ou faible à rok ou fort. Les plateaux bordant le glacier de Vatnajökull dans les hautes terres endurent des vents turbulents, de type effet de foehn ou catabatiques.

Nébulosité

Le temps est souvent nuageux en Islande. Cependant, grâce au vent, les nuages peuvent s’alterner avec le soleil, la pluie ou la neige au cours d’une même journée. Akureyri enregistre 1042 heures d’ensoleillement, Reykjavik profite de 1268 heures.

Les différentes saisons en Islande

Le climat en Islande donne lieu à quatre saisons, relativement peu marquées. Vous ressentirez la fraîcheur de l’été, tandis que le froid n’est pas forcément accablant en hiver.

Au début du printemps en Islande, la neige est toujours présente. Néanmoins, le soleil commence à gâter le pays et ne se couche que seulement quelques heures à partir du mois de mai. D’autre part, les précipitations s’adoucissent.

L’été se révèle être la saison la plus agréable, avec un soleil généreux et une température moyenne dépassant rarement les 15 °C. La pluie fait partie du décor, mais les précipitations se révèlent moins importantes qu’en hiver ou en automne.

La neige, les gelées et les tempêtes reviennent en automne. Le soleil se fait plus timide et les températures diminuent progressivement.

En hiver, les températures les plus basses avoisinent 0°C sur les côtes. Elles chutent à l’intérieur des terres. Il pleut assez souvent, notamment à Reykjavik. Le temps est très aléatoire à cette période de l’année

Aurore boréale et soleil de minuit

L’Islande voit deux phénomènes naturels spectaculaires se produire chaque année dans son ciel : les aurores boréales et le soleil de minuit.

En juin, les nuits sont très courtes sur l’île, et en particulier sur l’île de Grímsey à l’extrême nord. C’est la période idéale pour admirer le soleil de minuit et les jeux de lumières naturels qui l’accompagnent.

En automne, c’est l’inverse : les journées se raccourcissent, surtout en décembre. C’est à ce moment que se produisent les splendides auréoles boréales en Islande. Pour en profiter pleinement, éloignez-vous des villes !

NOS CIRCUITS
Lie a ce conseil de voyage
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$
Parfum the Mongolie
14 jours - 2,350$

Bonjour

Je suis Matta de "Fjallabak ". Envoyez-nous votre demande et nous vous répondrons sous 48h.
Appelez-nous au
(354) 511 3070